SITUATION ECONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE LA CÔTE D’IVOIRE A FIN JUIN 2019


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, à travers la Direction Générale de l’Economie (DGE), met à votre disposition une synthèse de la note de conjoncture sur la situation économique et financière à fin Juin 2019.

La situation économique et financière à fin juin 2019 est marquée par une bonne orientation de l’activité économique et des perspectives favorables pour l’année 2019. Ceci en lien avec la poursuite de l’exécution  du Plan National de Développement (PND 2016-2020)  et du PS-GOUV (2019-2020).

Ainsi, comparativement à juin 2018 :

1. le secteur primaire

enregistre une hausse des productions de coton (+ 29,5 % ),  de cacao (+ 9,9% ) , de caoutchouc naturel  ( + 15,6 %) ; d’ananas (+ 11,8%), de banane (+ 23,4%),  et un repli des productions de café (-21,5 %),  de l’anacarde ( -18,1%) .

2. le secteur secondaire

est marquée par une progression de l’activité industrielle (+ 7,4%)  grâce notamment  au secteur manufacturier  (+5,7%),  à la  branche électricité gaz et eau (+6, 4%), au dynamisme des industries extractives (+20,7 %), tandis que la production de gaz naturel se contracte (- 4,5%). On enregistre par ailleurs une bonne progression de l’indicateur avancé du BTP (+7,4%).

3. le secteur tertiaire

présente  une évolution positive de la quasi-totalité de ses principales composantes, notamment l’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail (+6,8%), le nombre de passagers commerciaux  du transport aérien (+ 6,1%), le volume global de trafic de marchandises du transport maritime (+12,0 % ), le trafic global de marchandises dans le ferroviaire (+3,0%), la hausse du trafic au niveau du transport routier (+ 6,1%).

  • le commerce extérieur s’illustre avec un accroissement en valeur des importations hors biens exceptionnels (+5,1%), une hausse des valeurs des exportations  hors biens exceptionnels (+8,5%) et une hausse des prix aussi bien à l’ export (+7,5%) qu’ à l’ export (0,3%)
  • le secteur monétaire et financier, enregistre une hausse de la masse monétaire  9738,9 milliards (+7,9%) et la poursuite du réajustement du marché boursier.
  • les finances publiques  enregistrent une hausse des recettes fiscales de l’ordre de (+123 milliards de FCFA) et un bon niveau de  recouvrement des recettes non fiscales (+ 11,3 milliards de FCFA);

Pour toute information complémentaire, merci de joindre la Direction Générale de l’Economie (Tél : 20 20 09 09 / 20 20 09 03).

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA


 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / 225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / comiteconcertation@yahoo.fr