DES PISTES DE RÉFLEXION ÉLABORÉES

 

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat-Secteur Privé (SE-CCESP), veut apporter sa contribution à la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle. En novembre 2017, à l’occasion de la troisième édition de sa Journée Nationale du Partenariat (JNP), la plateforme de concertation avait mobilisé les acteurs du Dialogue Public-Privé autour du thème « Encadrement du secteur informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie ».

 

A l’issue cette journée, un rapport scientifique a été élaboré par la Cellule d’analyse des politiques du Cires (CAPEC), sur l’état des lieux de la question et les recommandations fortes à prendre en compte. Et c’est dans cette droite ligne, que le CCESP en collaboration avec la CAPEC, a organisé ce mardi 8 mai 2018, un atelier de restitution du rapport scientifique sur la problématique de l’économie informelle.

 

Réunis au Plateau, les acteurs du dialogue Etat- secteur privé ont échangé sur le rapport scientifique et sur la Stratégie nationale d’encadrement du secteur informel (SNESI). Dans ce rapport, plusieurs obstacles à la formalisation ont été relevées à savoir la méconnaissance et la complexité dans la création des entreprises, la fiscalité, l’accès au financement. Des recommandations ont été faites en vue d’inverser la tendance.

 

Celles-ci portent sur les avantages de la formalisation, une politique sociale souple adaptée, la formation des travailleurs de l’informel, les offres de financement des entreprises, la révision des coûts d’enregistrement des entreprises.

 

« Il s’agira d’enrichir ses conclusions par vos contributions et de convenir des prochaines étapes pour la formulation d’un cadre intégré et harmonisé de tous les acteurs », a indiqué le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bernard Akpess Yapo. Madame le Secrétaire Exécutif du CCESP, Mariam Fadiga Fofana a, pour sa part, réitéré tous ses remerciements à l’ensemble des structures étatiques et privées pour la réussite de la Stratégie nationale d’encadrement du secteur informel